Après avoir passé des années à lire des ouvrages et les rapports édités sur le changement climatique, j’ai fait la constatation suivante : comment se fait-il que nous ne soyons pas tous en train d’agir pour bouleverser les prévisions tragiques que nous annoncent les scientifiques ?

Malgré la qualité des publications, de l’engagement des chercheurs et activistes à travers le monde, il ne semble pas y avoir de prise de conscience globale autour d’un sujet qui concerne, non seulement l’humanité, mais l’entièreté de l’écosystème vivant.
À partir de tout ce que j’ai pu lire et observer, j’ai tiré la réflexion qui suit : il est possible qu’à force d’envoyer un message alarmiste nous ne fassions qu’accentuer un comportement bien connu de l’espèce humaine : la politique de l’autruche.
De ce constat a découlé un projet simple, dans le prolongement des travaux que j’ai mené ces dernières années. Je l’ai nommé « Parce que la vie existe ».

Parce que la vie existe a pour unique ambition de rappeler que l’être humain ne peut pas s’affranchir de la vie s’il souhaite continuer d’exister, s’il souhaite continuer à être vivant. En écrivant cette phrase, je me rends bien compte des réactions qu’elle pourrait soulever : « C’est con ce que vous dites… un être humain sans vie… ben oui, c’est évident ! ». Et pourtant, force est de constater que nos agissements, notre regard inerte sur la situation nous éloignent de cette évidence. La planète n’est pas en danger, car elle se remettra de nos faits et gestes. Pour l’humanité, c’est un tout autre sujet.
Plutôt que de susciter uniquement la peur à travers des écrits, des images, j’ai décidé de prendre le virage inverse : publier des contenus basés sur des nombres qui rappellent à la fois la beauté, la singularité et la préciosité de la vie, mais aussi les menaces qui pèsent sur elle et dont manifestement, nous portons la responsabilité.
Je n’ai pas la prétention d’apporter la solution miracle, mais seulement celle d’allumer une lampe de plus dans une myriade d’initiatives qui cherchent à éclairer le cœur de l’humanité.
La vie n’est pas une évidence. Ce projet ne peut pas être que le mien pour vivre, il est tout autant le vôtre. Sans votre participation, sans vos contributions, il n’existera pas.

Parce que la vie existe, prenons-la en main. 

Merci à vous tous.

Lire la suite

 

COMMENT CONTRIBUER ?

Comment contribuer ?

Il y a plusieurs façons de participer :

Ce projet est le vôtre. C’est grâce à votre participation et à vos contributions qu’il existe.
Parce que la vie existe, prenons-la en main.

Partagez sur vos réseaux sociaux

 

Partager nos publications en utilisant le hashtag #parcequelavieexiste et en proposant à votre communauté de suivre @parcequelavieexiste.

 

Si vous n’êtes pas sur les réseaux sociaux

 

Envoyez-nous tout nombre qui a attiré votre attention dans le contexte évoqué. N’oubliez pas de nous indiquer votre source. Nous l’étudierons avec beaucoup d’intérêt.

 

Publiez sur vos réseaux sociaux

 

Publiez un contenu qui reflète la ligne éditoriale de Parce que la vie existe :
 

  • Identifiez un nombre qui rappelle la beauté de la vie ou les conséquences d’une menace. N’oubliez pas de vérifier votre donnée en vous référant à des sources fiables.
  • Faites une photo de vous en train de tenir une page blanche avec ce chiffre inscrit dessus.
  • Dans la légende de votre post, indiquez en quelques mots (max 400) à quoi correspond ce chiffre.
  • Taguez-nous. Nous repartagerons dans bien des cas vos publications.

ACTUALITÉS

Chargement en cours...
Accéder directement à la page
%